Tendances 2021-2022 de la Gouvernance des Sociétés du SBF120 et du CAC40

DEINext Generation BoardsIndustry TrendsEnvironmental, Social, and GovernanceBoard and CEO AdvisoryBoard Director and Chair Search
Article Icon Report
Florence Ferraton
December 28, 2022
6 min read
DEINext Generation BoardsIndustry TrendsEnvironmental, Social, and GovernanceBoard and CEO AdvisoryBoard Director and Chair Search
SOMMAIRE EXÉCUTIF
Le nombre de femmes dans les conseils d'administration et les comités exécutifs des sociétés du SBF 120 et du CAC 40 continue d'augmenter.
rra-location-hero-paris.jpg

 

View in English

 

En 2022, les organes de gouvernance des sociétés cotées au SBF120 et au CAC40 ont définitivement tourné la page de la crise Covid. Outre une accélération marquée de la féminisation des organes de direction et une explosion du sujet « RSE » dans les préoccupations des conseils d’administration, la fréquence des rencontres des administrateurs retrouve un niveau d’avant crise. La rémunération des administrateurs, quant à elle, peine toujours à rattraper son retard par rapport aux grands pays européens.

Retrouvez l’étude complète ici

 

Soutenue par la Loi, la féminisation du SBF 120 et du CAC 40 poursuit sa progression dans les conseils d’administration et les comités exécutifs

Une forte montée en puissance des femmes dans les comex ces 5 dernières années

26% C'est la part des femmes dans les comex dy CAC40 en 2022.

C'était 8% en 2013.

 

Entre 2013 et 2022, la part des femmes dans les comex du CAC 40 est passée de 8% à 26% en moyenne. 15 entreprises comptent désormais plus de 30% de femmes dans leur comex, et 4 entreprises (Vivendi, Orange, Schneider Electric et Legrand) en recensent plus de 40%.

En progression constante depuis 3 ans, la parité dans responsabilités fonctionnelles et opérationnelles n’est pas encore atteinte : seules 42% des femmes occupent des fonctions opérationnelles au sein des comités exécutifs du CAC 40 et 30% au sein du SBF 120 hors CAC 40.

Par ailleurs, au CAC 40, 42% des femmes recrutées dans les comex en 2021-2022 l’ont été dans le cadre d’un élargissement des comités exécutifs (32% en remplacement d’un homme).

 

La place des femmes dans les conseils d’administration se confirme nettement

Avec près de 45% de présence féminine au sein du CAC 40, la France reste championne d’Europe des conseils d’administration « au féminin », loin devant la Suisse (34%), la Finlande (37%) ou encore l’Allemagne (37%).

La progression de la présence des femmes dans les conseils d’administration se confirme au SBF 120 : 111 sociétés comptent désormais plus de 40% de femmes dans leurs conseils (contre 105 en 2021) et 19 sociétés du SBF 120 ont des conseils majoritairement féminins, un chiffre en augmentation de 90% par rapport à 2021.

À ce titre, Engie, BNP Paribas ou encore Vivendi, dont la féminisation des conseils s’inscrit dans la durée, font figure d’exemple et profitent à l’ensemble de l’indice.

Par ailleurs, les femmes ont de plus en plus de responsabilités au sein des conseils d’administration.

  • Le SBF 120 compte désormais 11 femmes Présidentes de conseil, contre 4 seulement en 2018.
  • 50% des comités des conseils du CAC 40 sont présidés par des femmes ; le chiffre culmine à 92% de présidence féminine quant aux comités du CAC 40 dédiés à la RSE, illustrant une surreprésentation des femmes sur ce sujet.

La place des femmes dans les conseils d’administration

 

 

 

88% des entreprises du CAC 40 possèdent un comité traitant de la RSE;

34% ont des comités dédiés à la RSE.

 

Une explosion de la RSE dans les préoccupations des conseils du SBF 120

La responsabilité sociétale des entreprises continue de s’imposer comme un sujet de préoccupation incontournable dans les conseils du CAC 40. Ainsi, en 2021, 88% des entreprises du CAC 40 possèdent un comité traitant de la RSE (85% en 2020 ; 75% en 2019) ; parmi celles-ci, 34% ont des comités dédiés à la RSE.

 

 

 

Une explosion de la RSE dans les préoccupations des conseils du SBF 120

 

De nouveaux profils de CEO, plus féminins et plus internationaux

 

En 2022, le SBF 120 compte 14 CEOs

 

En 2022, il y a désormais 15 femmes CEOs au SBF 120 (12,5%), contre 12 en 2021 et seulement 9 en 2020. 4 femmes sont également Présidentes de conseils au SBF 120.

Cette année, le SBF 120 compte 14 CEOs nouvellement nommés. Les profils sont variés : 43% d’entre eux viennent de l’externe, contre seulement 13% en 2020-2021 et 4 étaient membres du conseil avant de devenir CEO (Christel Heydemann pour Orange, Sophie Bellon pour Sodexo, Christophe Périllat pour Valeo et Bernard Gault pour Elior).

On note par ailleurs une internationalisation des CEOs (19% en 2022 vs 15% en 2020). Cette diversité s’explique notamment par de nouvelles entrées de sociétés dans le SBF 120 : Solutions 30, Valneva, Quadient ou encore ALD.

Outre la nationalité, l’étude Russell Reynolds Associates relève le poids toujours majoritaire des grandes écoles françaises dans la formation des CEOs (58% au SBF 120 ; 65% au CAC 40), en particulier des écoles d’ingénieur (30% des patrons du CAC 40 sont diplômés de Polytechnique, 8% sont passés par l’ENA). En revanche, le MBA ne semble pas être un critère déterminant pour devenir CEO : seuls 20% d’entre eux au SBF 120 détiennent ce type de diplôme.

Enfin, la crise Covid a accéléré les plans de succession à l’initiative des Conseils. En 2021-2022, 29% des départs de CEOs du SBF 120 ont été causés par des remplacements avant la fin de leur mandat (8% en 2018-2019 et 6% en 2017-2018).

 

Le CAC 40 adopte nettement la tendance du SBF 120 en matière de dissociation des fonctions de Président du Conseil et de Directeur général

Le CAC 40 adopte nettement la tendance du SBF 120 en matière de dissociation des fonctions de Président du Conseil et de Directeur général

 

55% des Présidents des Conseils du SBF 120 ne sont pas d’anciens CEOs de l’entreprise

  • 35% des Présidents du SBF 120 ont déjà été Présidents dans une autre société cotée.
  • Sur l’ensemble des Présidents du SBF 120, 30% ont déjà eu une expérience de CEO dans une autre société cotée.
  • Parmi les Présidents qui ne sont pas d’anciens CEOs de leur entreprise actuelle, 19% ont déjà eu une expérience de CEO dans une autre société cotée.

Dans les 29 sociétés familiales que compte le SBF 120, 59% des Présidents du conseil sont issus de la famille (28% d’entre eux sont CEOs par ailleurs).

 

Un retour à la normale post-covid pour les conseils d’administration 

Le nombre moyen de réunions des conseils en 2021 retrouve le rythme de 2019 (9,3 réunions en 2021 pour le CAC 40), après une forte augmentation en 2020 (11,9 réunions pour le CAC 40), en lien avec la crise du covid.  

La proportion d’administrateurs indépendants reste stable et on compte 55% de femmes parmi les administrateurs indépendants. 
 
En 2021, 42% des administrateurs du CAC 40 détiennent un seul mandat, et seuls 8% détiennent 4 mandats et plus.  

Un retour à la normale post-covid pour les conseils d’administration

 

Enfin, la rémunération des administrateurs en France peine toujours à rattraper son retard par rapport aux grands pays européens, avec une rémunération moyenne de 90,2K€ par an en 2021 au CAC 40 (vs 86,7K€ en 2021). Rapportée au nombre de réunions du conseil, la moyenne se situe à 9 700€. 

Méthodologie   

La 12ème étude Russell Reynolds Associates sur les tendances 2021-2022 de la gouvernance du SBF 120 et du CAC 40 a été réalisée entre le 1er janvier 2021 et le 30 juin 2022. 

Les chiffres pris en compte dans l’étude sont tous issus de documents publics : documents d’enregistrement universel 2021, comptes-rendus des assemblées générales de 2022 et sites internet des sociétés du SBF 120. 

 

 

 

rra-location-hero-paris.jpg

Tendances 2021-2022 de la Gouvernance des Sociétés du SBF120 et du CAC40